Blog

Les bienfaits des contes hypnotiques

Comment expliquer qu’écouter ou lire une histoire peut aider une personne à changer, à aller mieux ?

Les contes hypnotiques, objet d’étude scientifique depuis le dix huitième siècle, ont un pouvoir thérapeutique indéniable sur la santé et le mieux être. De plus en plus utilisés pour soigner les douleurs, les peurs, faire des anesthésies ou encore aider des personnes à se débarrasser de certaines mauvaises habitudes, phobies, angoisses, séquelles de traumatismes…

Les effets sur notre cerveau

Le cerveau est comparable à un iceberg : la partie immergée correspond à notre inconscient. La plus grande partie de notre cerveau ; celle qui gère environ 80 % de nos comportements en mettant en place des stratégies pour notre mieux-être. Parfois, ces stratégies deviennent obsolètes, elles ne sont plus adaptées à notre réalité du moment mais « c’est plus fort que nous », nous n’arrivons pas à faire autrement. C’est là que l’hypnose entre en jeu avec une grande efficacité : nous voulons changer mais nous n’y arrivons pas ; C’est comme « ancré » en nous. Le thérapeute formé à l’hypnose peut alors vous aider à modifier le comportement, à le désactiver pour reprogrammer votre cerveau à une attitude plus juste. Faisant disparaître aux passages les émotions qui étaient restées enfouies, les blocages et toutes les conséquences physiques ou psychiques qui en résultaient.

État de conscience modifié

En entendant ou en lisant une séance d’hypnose, on entre dans un état de conscience modifié, on s’identifie avec un ou plusieurs personnages et on repart transformé. Notre inconscient découvre de nouveaux modes de pensées, de nouvelles idées et va s’en servir pour construire de nouvelles stratégies pour nous permettre d’accéder au bonheur et au mieux être.
Dans chaque histoire, des suggestions positives sous forme de métaphores, de jeux de mots, de messages symboliques, subliminaux sont parsemés de manière subtile pour être perçus par l’inconscient comme des ressources supplémentaires, visant à activer tout notre potentiel. C’est alors que de nouvelles idées, de nouveaux comportements peuvent naître et nous conduire sur la voie de la guérison, de la résilience, de la sérénité, de la joie…

Un état naturel bien différent du sommeil

Sous hypnose, on ne dort pas. On est plutôt dans un état entre veille et sommeil, on est là sans être totalement là, entre deux eaux, un peu comme si on allait s’endormir et que l’on commençait à se laisser envahir par la douce chaleur du sommeil, tout en gardant notre libre arbitre. Les patients ne sont ni sous influence du thérapeute, ni sous dépendance d’autrui.
L’hypnose est un état naturel que nous avons tous expérimenté : la rêverie, la méditation,…Mais aussi à chaque fois que nous sommes concentrés sur quelque chose : lire, jouer, écrire, conduire. Un peu comme si ces activités nous déconnectaient de l’extérieur pour nous connecter plus profondément à nos ressources intérieures afin d’y puiser les solutions qui étaient là sans qu’on le sache.

Comment expliquer que nous soyons bloqués, incapables d'accéder à tout ce potentiel qui existe pourtant en chacun de nous ?

Des croyances, des expériences, des injonctions reçues durant notre enfance, des peurs, des fidélités inconscientes, des schémas répétitifs…Et j’en passe, nous ont conditionnés et ont affecté notre confiance en nous même. Nous nous sommes laissés définir par d’autres, nous nous sommes comparés, puis dévalorisés et avons fini par croire que nous ne pouvions pas changer, évoluer… Parfois même que notre situation était une fatalité face à laquelle nous étions totalement impuissant. Un peu comme si une simple rayure sur la carrosserie de notre voiture nous laissait croire que nous ne pouvions plus conduire.

L’hypnose est un peu comme un voyage durant lequel on perd la notion du temps comme pour mieux prendre le recul nécessaire et envisager la situation sous un autre angle.

L'impact des métaphores et des contes

Les contes hypnotiques réactivent le pouvoir de l’imagination qui va, comme une baguette magique, ouvrir de nouvelles portes du possible que nous n’avions encore jamais perçues. Ce ne sont pas « juste des histoires », c’est un savant mélange de techniques thérapeutiques éprouvées alliées à une technique rédactionnelle toute particulière. Un voyage vers l’illimité où tout devient possible.

 


C’est Milton Erickson, en créant plusieurs centaines d’histoires, qui a mis en évidence l’impact des métaphores sur certains symptômes. Selon lui, chaque symptôme donne les clés d’une histoire qui contient la solution. Il ne s’agit pas de comprendre les histoires, mais de se laisser happer, bercer par elles afin qu’elles créent un déclic permettant aux ressources inconscientes d’œuvrer à la création d’une nouvelle stratégie, d’un nouveau comportement. Tout se passe au niveau de cet inconscient, si bien que l’on n’a « rien » à faire concrêtement, si ce n’est s’écouter.

 


Chaque histoire est construite selon un schéma spécifique. Aucun mot n’est choisi au hasard, de même que la syntaxe est particulière aux techniques hypnotiques, les phrases sont formulées de manière à laisser le choix à l’inconscient de prendre ou pas cette voie, ou d’en créer une autre à partir de ce qu’il vient de comprendre. Certains passages du texte sont espacés par des « … » qui vous invitent à faire une petite pause d’une à trois secondes.

Séverine Fäh
Séverine Fäh

Table des matières

Archives
Partager l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp
Pinterest

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et contribuez à son amélioration. Merci !